C’est le numéro eGuide de la station. Vous le trouverez à certains endroits du bâtiment.
Cliquez ici pour voir la localisation de la station sur la carte.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Ou cliquez ici.
Agrandissez l’image avec deux doigts, balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, légendes etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partagez les informations.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Une maison-exposition,
Une maison-exposition

Une maison-exposition

11
g
[{"lat":47.356143195576166,"lng":8.550827294765895},{"floor":"floorplan-eg"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Une maison-exposition
  • Une maison-exposition
  • Une maison-exposition
6
7
Écouter le text
j

La « Maison d’homme » – c’est ainsi que Le Corbusier appelait le Pavillon zurichois – est un objet de présentation proportionné et construit à l’échelle d’une maison sur la base du système de mesure « Modulor ». Il sonde tout aussi bien le potentiel d’une préfabrication élémentaire que celui de la sculpture, de la peinture, de la tapisserie, des arts graphiques, de la photographie et du mobilier.
Le Pavillon, qui semble être un assemblage de petits cubes colorés, n’est pas un pur bâtiment d’exposition. Cette sculpture architecturale surmontée de deux parasols en acier est une version libre du duplex paradigmatique que Le Corbusier a formulé une première fois en 1920 dans la « maison Citrohan » et qu’il n’a cessé depuis de varier – jusqu’aux unités d’habitation des années 1950. Aujourd’hui encore la kitchenette ouverte, le corps de logis au plafond bas et le hall à deux niveaux du Pavillon rappellent le topos de l’atelier parisien, qui sous-tend aussi la maison Citrohan. Une des premières phases de projet prévoyait deux chambres entièrement meublées à l’étage supérieur.

Atelier sur deux niveaux, Pavillon Le Corbusier
Bibliographieo

Arthur Rüegg, « Schöpferisches Destillat », in: TEC 21, N° 22 (28 mai 1958), p. 26-28.

Soline Nivet, Le Corbusier et l’Immeuble-villas. Stratégies, dispositifs, figures, Wavre 2011.

Légendeso

Doppelgeschossiger Atelierraum, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Skizze, Maison Citrohan, Le Corbusier, 1920
Abbildung: © Fondation Le Corbusier, Paris

Doppelgeschossiger Wohnraum in der Unité d’Habitation in Marseille, Le Corbusier, 1954
Abbildung: Photographie industrielle du Sud-Ouest / Archives départementales de la Gironde

Grundriss des ersten Obergeschosses mit eingezeichneten Schlafzimmern, erste Baueingabe vom 12. Dezember 1961, gezeichnet von Guillermo Juan de la Fuente, unterzeichnet von Le Corbusier und Heidi Weber
Abbildung: Stadt Zürich, Hochbaudepartement, Planauflage / Archiv