C’est le numéro eGuide de la station. Vous le trouverez à certains endroits du bâtiment.
Cliquez ici pour voir la localisation de la station sur la carte.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Ou cliquez ici.
Agrandissez l’image avec deux doigts, balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, légendes etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partagez les informations.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Couleur,
Couleur

Couleur

17
g
[{"lat":47.356098905364476,"lng":8.551045559524482},{"floor":"floorplan-eg"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Couleur
  • Couleur
  • Couleur
  • Couleur
  • Couleur
6
7
Écouter le text
j

Si la couleur est présente dans pratiquement tous les bâtiments de Le Corbusier, son effet n’est jamais le même. Dans les années 1920, la couleur a pour mission de façonner l’espace a priori blanc et de lui donner une atmosphère. Après la guerre, le béton brut de décoffrage devient la marque du langage architectural renouvelé de Le Corbusier. Les tendres tons pastel cèdent la place aux sept couleurs du spectre démontrées par Isaac Newton au XVIIe siècle. Après avoir étudié les groupes de couleurs adéquats, l’architecte les utilise pour les mettre en contraste des surfaces naturelles.
Le Pavillon de Zurich marque le point final de cette évolution. Sur les surfaces extérieures, il ne reste que des panneaux en tôle émaillée de couleur blanche, jaune, verte, rouge et noire, minutieusement assortis. Le béton apparent est réservé à la rampe extérieure.

Panneaux de façade en tôle d’acier émaillée, Pavillon Le Corbusier
Bibliographieo

Arthur Rüegg (dir.), Polychromie architecturale. Le Corbusiers Claviers de couleurs de 1931 et 1959, Bâle/Boston/Berlin 1997.

Légendeso

Fassadenpaneele aus emailliertem Stahlblech, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Farbstudien zur Fassade des Pavillon Le Corbusier, Le Corbusier, 1963
Abbildung: Canadian Centre for Architecture, Montreal, Nachlass Guillermo Juan de la Fuente

Steckdose, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Leitungsführung (Gelb für Strom, Rot für Heisswasser, Blau für Regenwasser), Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Atelierraum der Villa La Roche in Paris, Le Corbusier und Pierre Jeanneret, 1923–1925. Tisch und blaue Balkenleuchte von Charlotte Perriand
Abbildung: © Oliver Martin-Gambier, Fondation Le Corbusier

Wohnbereich des Appartement-Atelier im Dachgeschoss des Immeuble Molitor, Le Corbusier und Pierre Jeanneret, 1931–1934
Abbildung: © Fondation Le Corbusier, Paris