C’est le numéro eGuide de la station. Vous le trouverez à certains endroits du bâtiment.
Cliquez ici pour voir la localisation de la station sur la carte.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Ou cliquez ici.
Agrandissez l’image avec deux doigts, balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, légendes etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partagez les informations.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
Poignées de porte,
Poignées de porte

Poignées de porte

13
g
[{"lat":47.356058476318154,"lng":8.550926871775573},{"floor":"floorplan-eg"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • Poignées de porte
  • Poignées de porte
  • Poignées de porte
  • Poignées de porte
  • Poignées de porte
6
7
Écouter le text
j

Le répertoire de Le Corbusier comprend aussi des petits appareils tels que des luminaires, des armatures et des poignées de porte. On retrouve un grand nombre d’entre eux à Zurich. La porte d’entrée vitrée est tirée de l’extérieur à l’aide d’une poignée en chêne, poussée de l’intérieur au moyen d’un panneau contreplaqué en forme de nuage – deux solutions fortement symboliques, déjà testées en 1952 dans l’unité d’habitation de Marseille. Les mêmes profils de poignée ornent également la porte pivotante en bois qui conduit à l’atelier. On connaît aussi de Marseille ces simples poignées rotatives en acier rond sur les aérateurs. Des poignées étrier servent à manipuler les « portes marines » à l’entrée de service et aux portes donnant sur la terrasse. La plus spectaculaire est la poignée fuselée en bronze en forme de sablier, qui permet d’actionner la grande porte pivotante de la façade sud – une véritable sculpture miniature que Le Corbusier avait imaginée pour le portail principal de la chapelle Notre-Dame-du-Haut en 1955.

Poignée de porte en forme de sablier, Pavillon Le Corbusier
Bibliographieo

Arthur Rüegg, Le Corbusier. Meubles et Intérieurs 1905–1965, Zurich 2012.

Naïma Jornod, La « Maison d’homme » ou « Heidi Weber Museum-Center Le Corbusier », Genève 2013.

Légendeso

Türgriff in Form einer Sanduhr, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Glastür Haupteingang, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Griff der inneren Drehtür aus Holz, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Metallgriff der Lüftungsflügel, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Metallgriffe der Nebentür zur Küche, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Griff der Schiebeschränke, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK