C’est le numéro eGuide de la station. Vous le trouverez à certains endroits du bâtiment.
Cliquez ici pour voir la localisation de la station sur la carte.
Cliquez ici pour revenir au menu principal.
Cliquez ici pour changer de langue.
Cliquez ici pour changer la taille des caractères et pour vous connecter.
Ou cliquez ici.
Agrandissez l’image avec deux doigts, balayez l’image pour passer à la suivante.
Cliquez ici pour des informations approfondies, légendes etc.
Cliquez ici pour entendre les textes ou des fichiers audio.
Partagez les informations.
Télécharger au format PDF.
Ajouter aux objets sauvegardés.
 
La restauration,
La restauration

La restauration

08
g
[{"lat":47.35611503154832,"lng":8.550855793236678},{"floor":"floorplan-1"}]
SS
RC
1
2
2
Museum für Gestaltung Zürich
Ausstellungsstrasse 60
8031 Zurich
Carte du musée
Museum für Gestaltung Zürich
Toni-Areal, Pfingstweidstrasse 94
8031 Zurich
  • La restauration
  • La restauration
  • La restauration
  • La restauration
  • La restauration
  • La restauration
6
7
Écouter le text
j

À l’expiration du contrat de droit de superficie en 2014, le Pavillon est revenu à la ville de Zurich. Une étude de faisabilité menée en 2015 par Silvio Schmed et Arthur Rüegg pointe trois grands faisceaux de problèmes. Premièrement, l’enveloppe du bâtiment n’est plus étanche, que ce soit le béton du sous-sol, la rampe ou les joints en néoprène de la façade vitrée. La rouille a creusé des trous dans les parties en tôle. Le revêtement des parasols en acier présente une charge toxique 250 fois trop élevée. Deuxièmement, l’infrastructure est défectueuse. Le chauffage par le sol, corrodé, ne fonctionne plus depuis 1982, la climatisation au sous-sol interdit d’y exposer des originaux. La centrale électrique se trouve également dans un état déplorable. Troisièmement, le Pavillon ne répond plus aux règles architecturales en vigueur. Le permis de construire de 1965 étant toujours valide, la restauration en profondeur peut se limiter aux deux premiers ensembles de problèmes. Des copies du mobilier en bois et des tables tronc d’arbre ont été exécutées, la table en marbre a été remplacée par un modèle de Cassina. Le Pavillon a rouvert en 2019.

Dommages causés par la corrosion dans le socle avant la restauration en 2018, Pavillon Le Corbusier
Légendeso

Korrosionsschäden im Sockelbereich vor der Restaurierung 2018, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Silvio Schmed und Arthur Rüegg

Stahlskelett mit Rostunterwanderungen und spröden Gummidichtungen der Fenster vor der Restaurierung 2018, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Silvio Schmed und Arthur Rüegg

Lüftungsflügel mit Rostfrass vor der Restaurierung 2018, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Silvio Schmed und Arthur Rüegg

Dachuntersicht mit abblätternden Farbschichten vor der Restaurierung 2018, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Silvio Schmed und Arthur Rüegg

Dachoberseite mit Einhausung während der Restaurierung 2018, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Museum für Gestaltung Zürich / ZHdK

Defekte Bodenleuchte im Aussenbereich vor der Restaurierung 2018, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Silvio Schmed und Arthur Rüegg

Elektroverteilkasten während der Restaurierung 2018, Pavillon Le Corbusier
Abbildung: Silvio Schmed und Arthur Rüegg